Caroline

T’as ces yeux deep bleu, ton regard amoureux frappe au cœur de tes vœux. Assurance, évidence, insouciance, ton trip humain feint l’innocence. Maladroite, apathique, tes tics statiques m’astiquent, no déclic no réplique. Charme froid des nordiques, tu m’astiques.

Caroline si coquine trop mutine te devine assassine

Ton visage monocoque m’interloque et m’insupporte

Ce sourire mécanique fait de broc et de bric le mérite coup de trique

Se fissure sous le choc ta nature née de toc désagrège et se disloque

Connaissances, ton engeance, les assemble, les rassemble, si facile en apparence. De nous autres tu es l’image, le ramage et le plumage, le sourire d’une enfant sage. Programmée, pour gagner, tes tests progressent m’agressent, no reset, no delete. Contagion incomprise, tu m’épuises.

Caroline si coquine trop mutine te devine assassine

Ton visage monocoque m’interloque et m’insupporte

Ce sourire mécanique fait de broc et de bric le mérite coup de trique

Se fissure sous le choc ta nature née de toc désagrège et se disloque

Incroyable, si affable, agréable, méprisable, totalement impénétrable. Se dessine ton destin, l’agonie de l’être humain, rêvait-il d’une autre fin. Adoubé le monarque, tes arnaques m’attaquent me saquent, no play-back, no réac. Ce sang-froid mécanique, tu me niques.

Caroline si coquine trop mutine te devine assassine

Ton visage monocoque m’interloque et m’insupporte

Ce sourire mécanique fait de broc et de bric le mérite coup de trique

Se fissure sous le choc ta nature née de toc désagrège et se disloque

Secrétaire, de pierre, missionnaire délétère, attributs d’une guerrière. Connexions dans une box, tu refoules le botox, le témoin de ton intox. Résistance inutile, imbéciles m’horripilent trop serviles, no vigil, no exil. Regard fier des lumières, tu m’enterres.

Caroline si coquine trop mutine te devine assassine

Ton visage monocoque m’interloque et m’insupporte

Ce sourire mécanique fait de broc et de bric le mérite coup de trique

Se fissure sous le choc ta nature née de toc désagrège et nous disloque