Ephémères

Ces désirs humains / Désespoirs inhumains

De l’esprit de la chair / Que ne cesse la guerre

Ces piqûres me tourmentent / Me harcèlent et me hantent

Corps et cris en attente / D’entités en cadences

Si matures et sécures / Me rassurent en murmures

Leurs esprits virevoltent / De l’enfer m’absolvent

Dénuées de frontières / Leurs envies éphémères

Tel un hymne à la vie / Se terminent en un cri

Leurs enveloppes me troublent / De satin les recouvrent

Par envie par pudeur / De mes doigts les effleure

Si ardu à paraître / Le cristal de leur être

Sous mes yeux se révèle / Me surprend m’ensorcelle

Luxuriantes pudeurs / Que tartuffe n’effleure

En mes veines en opium / En leurs seins m’abandonne

Oubliez jouissez / Régressez existez

Ces moments éphémères / Valent mieux que prières