Nouveaux textes

Voilà un petit aperçu de mes textes et articles les plus récents. N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos avis sur ce que j’écris. Cela m’aidera à me remettre en question et à me renouveler.

Page actualisée le 14.9.2019

Arabesques

Les voix des Dieux, sont de silence, histoires sans bruit et sans paroles,

Captent les âmes en connivence, sans grands effets ni hyperboles.

Parfois les notes, au loin les portent, dans les des airs vont en cohortes,

Ardents échos, devenus pierres, au gré des vents et des lumières.

 

Renaissent à nous, transfigurées, par des artistes aux doigts de fée,

Dans des manèges orchestrés, en arabesques endiablées.

De ces desseins, je n’entends rien, alors j’écoute et je m’abstiens,

Aux sons des pères devenus mères, au gré des vents et des lumières.

 

Abandonné, ressuscité, par ces lyrismes sublimés,

Je goûte aux voix de ces Déesses, comme une étreinte, une promesse.

La renaissance du silence, né d’une éternité d’errance,

Dans les courbures de l’Univers, au gré des vents et des lumières.

 



Latitudes

Liberté, au regard des regards

Laisser l’âme s’égarer, aux envies aux hasards

Des volutes de fumée, des instants dans le noir

Séductions illusoires, d’une vie prisonnier

Des carcans inhumains, des lignées d’où je viens

Respire, oublie les mirages du désir

Embrasse, le silence des menhirs

Ecoute, les murmures de la Terre

Observe, les Déesses leurs lumières

Enlace-toi, repose-toi

Pardonne-toi



Rien de sang

J’ai rêvé de nous, de nos jeux, de nos rires

Illusoires nonchalances, présumées dès l’enfance

Longtemps le temps, les souvenirs, ont bercé mes espoirs, mes désirs

Mirage de tant d’années, passées à essayer, à appeler, à assembler

Cette main décharnée

D’une ivresse tentée, par nos pères espérée, par nos mères rêvée

Ils me regardent et me demandent, si mon coeur erre et s’il s’effondre

Que répondre

Ne changez rien, à ce vide à dessein

Cette lutte inégale, entre moi et les autres

Ce combat ancestral

Même sang et rien d’autre