Page blanche

 

Les mots se refusent à moi, dans l’éther ils se terrent

Lassitude ou attente, simple envie de silence

Le verbe inonde nos jours, de partout il s’écoule

Vide, sans consistance, faux constat d’existence

Retiens les mots, respecte leur essence

Privilège des regards, des âmes en errance

A l’affût des espoirs, comme autant de miroirs