Volutes

Volutes de mots ? Formule de style ? Métaphore ? Rien de tout cela. Si je parle de volutes dans mes sources d’inspiration, je fais référence à celles de la fumée des cigares que je fume.

Lié au côté ostentatoire du luxe, le cigare propose paradoxalement à celui qui le découvre un retour sur soi. L’aborder avec respect et humilité donne accès à des moments privilégiés où règnent calme, silence et absence de mots.

Par la voie de ses senteurs, de ses saveurs, le cigare nous parle alors. En se consumant, il nous rappelle le temps qui passe et nous invite à en profiter. Les volutes de fumée émerveillent nos sens et adoucissent nos pensées. Méditation merveilleuse, compagnon de vie, véritable exutoire de l’âme…